Comprendre le zonage pinel et sa simulation

La loi Pinel a succédé à la loi Duflot. Il s’agit d’un dispositif permettant de réduire les impôts en investissant dans l’immobilier neuf. Pour la comprendre, il va falloir se renseigner sur ses principes et ses zonages.

L’intérêt d’investir dans la loi Pinel 

De prime abord, investir en immobilier, notamment en locatif, c’est se créer un patrimoine. Certes, c’est un moyen efficace pour avoir un revenu durable et rémunérateur. Par ce fait même, il est possible de faire plus d’économie en vue de préparer la retraite. Mieux encore, grâce aux dispositifs fiscaux instaurés par le Gouvernement, les investisseurs sont beaucoup avantagés.

Ce qui pousse premièrement à souscrire dans le dispositif Pinel, c’est la réduction d’impôts qu’il accorde. À vrai dire, le législateur offre la possibilité aux investisseurs de louer un bien à des durées et taux significatifs. Pour une période de 6 ans, ils pourront bénéficier de 12 % de réduction. Sur 9 années, l’allègement fiscal sera de 18 %. Pour ceux qui veulent louer plus longtemps, la limite est de 12 ans. Dans ce cas, ils profiteront d’une réduction haussant jusqu’à 21 %.

Par ailleurs, un autre avantage de ce dispositif le différenciant de la loi Duflot est la possibilité de louer à la famille. Plus exactement, si un propriétaire dispose d’un logement répondant aux critères d’éligibilité de la loi, il peut le louer à ses ascendants descendants hors foyer fiscal. Pour ce faire toutefois, il faut comprendre toutes les conditions qui en régissent, ainsi que le principe du zonage pinel et simulation à travers loipinel.defiscalisation.me. Justement, des modifications ont été apportées à ce sujet.

Le nouveau zonage Pinel

Ayant reçu un allongement de durée, la loi Pinel sera toujours disponible jusqu’en 2021. Cependant, des modifications ont été apportées notamment en termes de zonage. Au début, cette loi a été valable pour les logements dans les zones A, B et C. Actuellement, et ce, depuis le 1er janvier 2018, les zones A bis, A et B1 resteront éligibles. Par contre, les communes situées dans les zones B2 et C ne peuvent plus en bénéficier.

Le principe de la simulation

Avant tout investissement dans le domaine du locatif neuf, il importe toujours de passer par une simulation. Cela permet de calculer le plafond des loyers d’autant plus qu’en Pinel, cela n’est pas évident à faire. Pour ce faire, on peut passer par le simulateur pinel de loipinel.defiscalisation.me. Simple et sans engagement, le calcul du coefficient se fera gratuitement.